A big-hearted man

During its 2022 season, the Festival de Lanaudière had the great honour of presenting four concerts by William Christie and Les Arts Florissants in an exclusive North American appearance. Two of these concerts took place thanks to the support of two generous donors: the Fondation Pierre Desmarais Belvédère and the Fondation Stéfane Foumy.

Mr. Pierre R. Desmarais, the founder and President since 2004 of the Fondation Pierre Desmarais Belvédère, kindly agreed to share with us his motivations for contributing to this fine Festival project. A member of the Festival de Lanaudière’s Board of Directors for eight years, including three as Vice President, Mr. Desmarais has also served as a board member with several other organizations, including the Théâtre du Rideau Vert, the Conseil des Arts de Montréal and the Montreal Baroque Festival.

In 1960, he founded the enterprise Éditions Belvédère Enr., which sold and distributed greeting cards throughout Canada. In 1970, the company added to its operations the exclusive representation of educational toys designed and manufactured in Europe. In 1971, the company, by this time Pierre Belvédère Inc., attained its first million dollars in sales. In the 1980s, the firm was recognized throughout the country as a leader in superior correspondence stationery and high-end toys. In late 1994, Mr. Demarais sold his business, whose annual revenues exceeded 12 million at that time.

The following is an interview with this great enthusiast of culture and philanthropy.

 Qu’est-ce qui vous a motivé à vous impliquer au Festival ?

Ayant toujours eu un grand intérêt pour la musique classique, j’ai assisté à de nombreux concerts au Festival de Lanaudière. Par la suite, Me Claude-Armand Sheppard, alors président du conseil d’administration du Festival, m’a offert de devenir membre du conseil. Depuis ce temps, le Festival est dans mon ADN ! Je suis fier que les membres du conseil soutiennent la vocation du Festival depuis tant d’années, par respect pour son fondateur, le Père Fernand Lindsay.

Pouvez-vous nous décrire le Festival de Lanaudière à quelqu’un qui n’y a jamais assisté ? 

Il s’agit du plus grand festival de musique classique au Canada. Depuis 45 ans, le Festival respecte sa mission première : rassembler les gens de partout autour de la musique classique pour célébrer en communion avec l’Autre et la Nature. Le Festival attire un grand public dans le décor enchanteur de l’Amphithéâtre Fernand-Lindsay, en proposant une programmation de la plus haute qualité. Assister à un concert au festival, c’est un baume pour l’âme.

 

 

You are an ardent promoter of cultural philanthropy. What sparked your interest in this matter?

J’ai travaillé toute ma vie dans le commerce et la promotion de la beauté – notamment à travers ces cartes de souhaits qui ont fait la renommée de mon entreprise dans tout le Canada. Pour moi, soutenir les organismes culturels s’inscrit comme le prolongement de mon travail.

J’ai également démarré ma fondation il y a 17 ans puisque je voulais, de mon vivant, lui donner la direction que je désirais. Je souhaite que ces mêmes objectifs soient respectés après mon départ.

Petite anecdote : j’ai retrouvé récemment mon premier testament datant de 1980, qui indiquait qu’une partie de mon héritage serait redonné à une fondation pour les arts. La philanthropie culturelle a donc toujours été importante pour moi !

Why is it important to give to culture?

Personnellement, je crois qu’il est important de contribuer à la hauteur de nos moyens aux causes qui nous tiennent à cœur. Il y a une méconnaissance en philanthropie, qu’on croit quelquefois réservée à une élite financière. Pourtant, chaque contribution, même modeste, peut faire la différence pour un organisme !

In Canada and in Quebec, unlike in the United States, for instance, we are fortunate that culture is generously supported by public funds because it is an area often overlooked in terms of philanthropy. Nevertheless, as in all industries, a balance between revenue sources is ideal for ensuring the sustainability of cultural organizations like the Festival, and that is why they must seek a balance between their government funding, ticket sales and private support.

You generously contributed to the appearance of Les Arts Florissants at the Festival this summer. Why did this project resonate with you?

By Annie Bigras

Lorsque j’ai commencé à m’intéresser davantage à la musique classique, j’ai découvert la musique baroque grâce aux disques des Arts Florissants qui passaient souvent à la radio. J’étais donc très emballé lorsque j’ai su – en 2020 – que le groupe allait être de passage au Festival. J’ai décidé que je devais faire partie de ce beau projet : c’est un bel accomplissement dans ma vie !

After several pandemic-related setbacks, two years later, I was especially delighted to finally savour those moments along with a very enthusiastic audience!

 

Thank you to Mr. Pierre Desmarais for your involvement in the Festival de Lanaudière!