Un porte-parole passionné

Le Festival de Lanaudière est fier de pouvoir compter sur la présence de Benoît Brière, en tant que porte-parole pour la saison 2022. Découvrez cet homme passionné par le jeu et l’importance qu’il accorde à la musique au quotidien.

La place de la musique classique

Marié à la musique classique, puisque son épouse est violoncelliste – et Joliettaine de surcroit. « Qui prend femme prend Lanaudière ». On peut ainsi dire que notre porte-parole baigne dans la musique au quotidien!

Un monde qu’il adore et dont il a appris à apprécier, depuis ce jour où Maestro Jean-François Rivest* a demandé à Benoît de venir donner un cours de jeu aux chanteurs d’opéra à l’Université de Montréal. Il a par la suite fait la mise en scène de divers concerts pour l’OSM et l’OM.

« Ne me cherchez pas cet été, je serai au Festival de Lanaudière »

Merci, M. Brière, de faire partie de notre équipe, au plaisir de vous voir au festival cet été!

Nous vous invitons à visionner cette entrevue que notre porte-parole a donnée à M. Winston McQuade, dans son émission web LE CULTUREL 2.0.

Bon visionnement !

À propos

Diplômé en 1991 de l’École nationale de théâtre du Canada, Benoît Brière est un artiste multidisciplinaire hautement respecté du public et de ses pairs

Au théâtre, son énorme talent lui permet de jouer autant les classiques que les œuvres contemporains, les comédies que les drames tels que : Le Bourgeois gentilhomme et Les Fourberies de Scapin. Il coproduit et joue dans les pièces présentées au théâtre d’été du Théâtre du Vieux-Terrebonne. Benoît signe également la mise en scène des opéras Le Nozze di Figaro, Don Giovanni et Gianni Schicchi avec l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal.

On a également pu l’admirer au cinéma dans divers films comme Oscar et la dame en rose d’Éric-Emmanuel Schmitt, La Grande Séduction et Le Sens de et La Chute de l’Empire Américain. Mourir en vie est sa première incursion en tant que réalisateur en plus d’y interpréter un personnage bouleversant de vérité.

Il a été de la distribution de plusieurs téléséries, notamment dans l’inoubliable Cher Olivier. Puis, une suite de succès dont La Petite Vie, Musée Eden, 30 Vies, la confrérie et Madame Lebrun – une série sitcom tournée devant public.

Son travail a été récompensé à plusieurs reprises : il a reçu le Prix Gascon-Roux pour le rôle de Sganarelle dans Dom Juan en 2006; deux Masques pour La Locandiera et Dom Juan ainsi que deux prix Gémeaux.

 

*Jean-François Rivest, chef d’orchestre et violoniste québécois. Professeur titulaire | Faculté de musique de l’Université de Montréal.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn