BIOGRAPHIE

Akamus

L’Akademie für Alte Musik Berlin

L’Akademie für Alte Musik Berlin (Akamus) célèbre son 40e anniversaire en 2022. C’est aujourd’hui l’un des principaux orchestres de chambre dont les interprétations reposent sur des données historiques.

Depuis sa fondation à Berlin, en 1982, l’orchestre n’a cessé de démontrer sa polyvalence avec des concerts fascinants qui sont autant de voyages d’exploration musicale. Par exemple, Akamus a beaucoup contribué à la redécouverte des œuvres de Carl Philipp Emanuel Bach et de Georg Philipp Telemann. De manière cohérente et réfléchie, l’ensemble a progressivement élargi son répertoire de base, des périodes baroque et classique jusqu’au 19e siècle, particulièrement avec son récent cycle « Les symphonies de Beethoven comme modèles », lequel a beaucoup attiré l’attention.

Que ce soit à New York, Tokyo, Londres ou Buenos Aires, Akamus est très souvent invité à donner des concerts sur les plus grandes scènes du monde. En 2022, l’orchestre se produira notamment au Concertgebouw d’Amsterdam, au Musikverein de Vienne et au Festspielhaus de Baden-Baden. En tant qu’ensemble en résidence, Akamus jouera régulièrement au Wigmore Hall de Londres et au festival allemand « Mozart » d’Augsbourg.

Akamus est un pilier de la vie culturelle de sa ville d’origine, Berlin. Depuis plus de 35 ans, l’orchestre offre à un public d’abonnés une série de concerts au Konzerthaus de Berlin. Mais le cœur d’Akamus bat aussi pour le théâtre musical, ce qui l’a amené à participer, depuis 1994, à des productions d’opéra baroque à l’Opéra d’État de Berlin. Avec sa propre série de concerts, Akamus est également un invité régulier du Prinzregententheater de Munich depuis 2012.

Bernhard Forck et Georg Kallweit se partagent la direction d’Akamus, en plus de différents chefs invités. Depuis longtemps, l’ensemble entretient un partenariat artistique étroit avec René Jacobs. En outre, Emmanuelle Haim, Bernard Labadie, Paul Agnew, Diego Fasolis, Fabio Biondi, Rinaldo Alessandrini et Christophe Rousset ont récemment dirigé l’orchestre.

Akamus travaille régulièrement avec des solistes de renommée internationale, tels Isabelle Faust, Antoine Tamestit, Kit Armstrong, Alexander Melnikov, Anna Prohaska, Michael Volle et Bejun Mehta. Avec la compagnie de danse Sasha Waltz & Guests, l’ensemble a monté Didon et Énée de Henry Purcell, une production qui a connu un grand succès international, de Berlin à Sydney.

On ne peut passer sous silence les trente années de collaboration, profitable pour les deux groupes, entre Akamus et le RIAS Kammerchor de Berlin. Akamus maintient également un solide partenariat avec le Chœur de la Radio bavaroise.

Les quelque cent enregistrements de l’ensemble lui ont permis de remporter tous les grands prix du disque, notamment un GRAMMY, le Diapason d’Or, le prix Gramophone, le prix Edison Award, le MIDEM Classical Award, le Choc de l’année Classca et le Prix annuel des critiques de disques allemands. En 2006, l’orchestre a reçu le prix Telemann de la ville de Magdebourg, et en 2014 la médaille Bach de la ville de Leipzig.

Pour son quarantième anniversaire, les sorties de CD d’Akamus comprennent des œuvres orchestrales de Telemann, avec l’altiste Antoine Tamestit comme soliste, ainsi qu’un enregistrement des Symphonies 3 et 4 de Beethoven et de la Messe en si mineur de Bach avec le RIAS Kammerchor Berlin, sous la direction de René Jacobs. De plus, un coffret spécial de 11 CDs réunira les meilleurs enregistrements d’Akamus consacrés à la famille Bach.

S'ABONNER À L'INFOLETTRE DU FESTIVAL

À UNE NOTE D'Y ÊTRE.