BIOGRAPHIE

Ambrogio Maestri

Né à Pavie, Ambrogio Maestri a étudié le piano et le chant avec Umberto Grilli. Sa carrière internationale a débuté en 2001 lorsqu’il a interprété Falstaff à la Scala de Milan et au Teatro Verdi de Busseto, sous la direction de Riccardo Muti, dans une mise en scène de Giorgio Strehler.

À la Scala, il a tenu les rôles-titres de Don Pasquale et Gianni Schicchi, Jago (Otello), Dulcamara (L’Élixir d’amour), Renato (Un bal masqué), Don Carlo di Vargas (La Force du destin), et Giorgio Germont (La traviata). Il s’est produit au Metropolitan Opera, à l’Opéra de Paris, à l’Opéra d’État de Vienne, à l’Opéra d’État de Bavière et à L’Opéra allemand de Berlin. Il a par ailleurs interprété le comte de Luna (Il trovatore), Amonasro (Aida), les rôles-titres de Simon Boccanegra, Rigoletto, Nabucco, Don Pasquale, les rôles de Tonio (Paillasse), Alfio (Chevalerie campagnarde), Gérard (Andrea Chénier), Dulcamara (L’Élixir d’amour) et Mamma Agata (Viva la mamma !).

Il a travaillé avec des chefs d’orchestre tels que Zubin Mehta, Riccardo Chailly, Daniele Gatti, Daniel Oren, Fabio Luisi, Antonio Pappano, Christian Thielemann, Jeffrey Tate, James Levine, Nello Santi, Marcello Viotti, Marco Armiliato, Gianandrea Noseda et Daniel Harding, et des metteurs en scène tels que Franco Zeffirelli, Robert Carsen, Graham Vick, Peter Stein, Bob Wilson, Laurent Pelly, Mario Martone, Hugo De Ana, Bartlett Sher, Damiano Michieletto et Davide Livermore.

Les engagements d’Ambrogio pour la saison 2023-24 comprennent Don Pasquale et Le Tryptique à l’Opéra d’État de Vienne, Tosca à Tokyo et Nagoya, Adriana Lecouvreur à l’Opéra de Paris et au Grand théâtre du Liceu, L’Élixir d’amour à l’Opéra d’État de Bavière et, à nouveau, Don Pasquale à Milan.