BIOGRAPHIE

Angel Blue

Au fil des saisons, Angel Blue s’est imposée comme l’une des sopranos les plus appréciées du public. Lauréate de deux Grammy, du Beverly Sills Award (2020) et du Richard Tucker Award (2022), on l’admire partout dans le monde pour son timbre doux comme le miel et ses interprétations émouvantes des rôles les plus prisés du répertoire de l’opéra.

Mme Blue a ouvert la saison printemps-été 2023 en chantant le rôle de Violetta (La Traviata) au Metropolitan Opera, avec Nicola Luisotti, suivi de ses débuts dans le rôle-titre d’Aida au Royal Opera House, avec Sir Mark Elder. On a pu l’entendre en concert avec l’Orchestre symphonique de Baltimore dirigé par Oskana Lyniv, ainsi qu’en récital, à l’Opéra de l’Arizona, avec l’éminent pianiste canadien Bryan Wagorn. La première apparition estivale de Mme Blue eut lieu en Europe, à l’occasion d’une tournée avec le Metropolitan Opera Orchestra, sous la direction de Yannick Nézét-Seguin. Elle s’est ensuite produite au Hollywood Bowl dans le Requiem de Verdi avec Gustavo Dudamel et la Philharmonie de Los Angeles, avant de retourner à l’Opéra de Santa Fe pour chanter le rôle-titre de Tosca. Elle fait ses débuts au Festival de musique d’Aspen dans un récital solo, avec la pianiste Myra Huang.

La saison 2023-2024 permet au public de découvrir Angel Blue dans le rôle de Leonora (Il trovatore) à l’Opéra de San Francisco, suivi d’un retour très attendu à l’Opéra d’État de Vienne. Elle poursuit sa saison en interprétant Micaëla dans Carmen et en jouant pour la première fois le rôle de Magda, dans L’Hirondelle de Puccini, au Metropolitan Opera.

Le 23 septembre 2019, elle a inauguré la saison du Metropolitan Opera en jouant Bess dans une nouvelle production de Porgy and Bess de George Gershwin. Ces représentations faisaient suite à des débuts remarqués à l’Opéra français et, en juillet 2019, au Festival d’Aix-en-Provence, dans le rôle-titre de Tosca. On a salué ses prestations dans d’innombrables autres salles telles que l’Opéra d’État de Vienne, le Semperoper Dresden, les opéras de Los Angeles et de Seattle, le Theater an der Wien, la Scala, le Baden-Baden Festspielhaus, l’Opéra de Paris, l’English National Opera et l’Opéra de San Diego.

La Bohème de Puccini a joué un rôle particulièrement important dans le développement de la carrière d’Angel Blue. Elle a fait ses débuts américains à l’opéra en 2007 dans le rôle de Musetta, alors qu’elle faisait partie du Young Artist Program de l’opéra de Los Angeles. Elle a ensuite fait ses débuts à la Scala de Milan dans le même rôle en 2015. La reconnaissance internationale est venue avec le rôle de Mimí qu’elle a chanté pour la première fois en 2014, à l’English National Opera de Londres, puis au Palais des Arts de Valence, à l’Opéra d’État de Vienne, à la Compagnie nationale d’opéra du Canada, au Semperoper de Dresde, à l’Opéra d’État de Hambourg et, bien sûr, au Metropolitan Opera.

Mme Blue s’est également produite en récital et en concert dans plus de quarante pays, dont la Hongrie, le Kazakhstan, l’Inde, Israël, la Jordanie, le Liban, la Turquie, la Corée du Sud, la Chine, le Bahreïn, les Émirats arabes unis, la Russie, le Brésil et le Mexique. En 2011, elle a inauguré l’Opéra royal de Mascate, à Oman. Parmi ses engagements, notons des versions de concert de Porgy and Bess avec la Philharmonie de Berlin sous la direction de Sir Simon Rattle ainsi qu’avec le l’Orchestre de Philadelphie et Marin Alsop. On note aussi la Symphonie no 2 de Mahler avec la Philharmonie de Munich et Zubin Mehta, et le Requiem de Verdi à Sydney (Australie) dirigé par Oleg Caetani. Elle a également chanté les Quatre derniers Lieder de Richard Strauss et la Neuvième de Beethoven avec la Philharmonie de Londres, Péri dans Le Paradis et la Péri de Schumann avec l’Académie nationale Saint-Cécile (Rome), et la Neuvième de Beethoven avec l’Orchestre symphonique de Cincinnati dirigé par Louis Langree.

An 2020, durant la pandémie de Covid-19, Mme Blue a consacré son temps à encourager les jeunes chanteurs à terminer leurs études et continuer de s’exercer à l’opéra. Elle l’a fait dans le cadre d’un talk-show en ligne, intitulé « Faithful Friday », où elle interviewait des personnes qu’elle trouvait inspirantes. Ce talk-show fut très bien accueilli par les téléspectateurs qui l’ont qualifié d’« édifiant » et qui ont déclaré que c’était exactement ce dont ils avaient besoin à ce moment-là. Depuis, Mme Blue s’est recentrée sur sa vie familiale et ses engagements professionnels. Elle continue toutefois à encourager et soutenir les jeunes chanteurs d’opéra. C’est l’une de ses priorités. Angel Blue a grandi en Californie et a terminé ses études musicales à l’Université de Californie à Los Angeles. Elle vit au New Jersey avec son mari et son fils.