BIOGRAPHIE

Anne Sofie von Otter

Forte d’une discographie inégalée et maintes fois récompensée, la mezzo-soprano Anne Sofie von Otter a travaillé avec des légendes comme Carlos Kleiber, Claudio Abbado et Giuseppe Sinopoli, Elvis Costello, Brad Mehldau et Rufus Wainwright.

 

Cette artiste suédoise se maintient au plus haut niveau international grâce à un répertoire en constante évolution, depuis des débuts précoces dans le rôle d’Octavian (Der Rosenkavalier) jusqu’à sa création acclamée de Leonora dans la première mondiale de The Exterminating Angel de Thomas Adès au Festival de Salzbourg et au Royal Opera House, Covent Garden. Parmi ses plus récents succès, citons Madame de Croissy (Dialogues des Carmélites) au Théâtre des Champs-Élysées, Marcellina (Les Noces de Figaro) dans la production de Christof Loy à l’Opéra d’État de Bavière, L’Opinion publique (Orphée aux Enfers) au Festival de Salzbourg, dans la mise en scène de Barrie Kosky, Mérope (Œdipe) à l’Opéra National de Paris, et le rôle principal de Charlotte Andergast dans la création de Sonate d’automne de Sebastian Fagerlund pour l’Opéra National de Finlande. La saison dernière, Madame von Otter a encore élargi son répertoire avec ses débuts dans le rôle de la Comtesse (La Dame de pique) à La Monnaie, sous la direction de Nathalie Stutzmann et dans le rôle d’Adélaïde (Arabella) au Théâtre Royal de Madrid, sous la direction de David Afkham.

 

La saison 2023-2024 de Sofie Von Otter s’ouvre sur un programme de chants et paroles en collaboration avec le pianiste Bendix Dethleffsen, l’acteur Graham F. Valentine et Fabian Fredriksson à la guitare à l’Elbphilharmonie, dans le cadre du Festival Nordlied. Notons également la création du rôle de Gaby dans Melancholia de Mikael Karlsson, une adaptation du conte apocalyptique de Lars von Trier, à l’Opéra royal de Suède, sous la direction d’Andrea Molino, et la reprise du rôle d’Ottavia dans Le Couronnement de Poppée de Monteverdi dans une nouvelle mise en scène de Christoph Marthaler au Théâtre de Bâle, sous la direction de Laurence Cummings. En concert, elle s’associe à Brooklyn Rider, en tournée en Amérique du Nord, pour de nouvelles représentations de leur programme qui juxtapose les musiques de Schubert et de Wainwright, intitulé Songs of Love and Death (Chants d’amour et de mort).

 

Reconnue tant en concert qu’en récital comme une chanteuse aux dons exceptionnels, Von Otter foule les planches des scènes les plus prestigieuses. Elle excelle dans un répertoire varié qui comprend des œuvres de Mahler, Berlioz, Bach et Kurt Weill. Ses nombreux enregistrements de lieder vont des classiques de Schubert, Schumann, Wolf et Mahler à des compilations moins connues de Cécile Chaminade, Korngold, Peterson-Bergen et Stenhammar.

 

Madame Von Otter est l’une des artistes les plus enregistrées aujourd’hui, avec un catalogue incomparable construit au cours d’une carrière qui s’étend maintenant sur plus de quatre décennies et la maintient au sommet de sa profession. Une longue relation exclusive avec Deutsche Grammophon a donné lieu à une multitude d’enregistrements acclamés, dont Mahler : Des Knaben Wunderhorn avec Claudio Abbado, lauréat d’un GRAMMY, Ariodante, Giulio Cesare et Hercules de Haendel avec Marc Minkowski, ainsi qu’une collaboration avec la légende de la pop Elvis Costello sur For the Stars. Sur Naïve Classique, son double CD de mélodies et chansons, Douce France, a reçu le GRAMMY 2015 du meilleur album classique pour voix soliste. Von Otter a immortalisé plusieurs de ses personnages d’opéra sur disque : Octavian avec Bernard Haitink et la Staatskapelle de Dresde et sur DVD avec l’Opéra d’État de Vienne sous la direction de Carlos Kleiber ; Cherubino (Les Noces de Figaro) sous la direction de James Levine ; La clemenza di Tito et Orphée et Eurydice sous la direction de Sir John Eliot Gardiner ; et Ariadne auf Naxos sous la direction de Giuseppe Sinopoli.