BIOGRAPHIE

Marc Labranche

Marc Labranche est un violoncelliste montréalais s’étant produit comme soliste, chambriste et musicien d’orchestre à travers l’Amérique du Nord, en Europe et en Asie, auprès de musiciens reconnus et au sein d’ensembles réputés. Comme chambriste, ses principales collaborations incluent des projets avec James Boyd (London Haydn Quartet), David Alberman (Arditti Quartet), Mark Fewer (St. Lawrence String Quartet), Ronald Birks (Chilingirian Quartet), Richard Lester (Florestan Trio), Anton Kuerti (pianiste), Jonathan Crow (New Orford Quartet; Concertmaster, Toronto Symphony Orchestra), Steven Dann (altiste), Jacqueline Shave (Leader, Britten Sinfonia), Axel Strauss (violoniste) et Huw Watkins (pianiste et compositeur).

En plus d’être régulièrement invité à se joindre au réputé Spira mirabilis, orchestre de chambre répétant et se produisant sans chef, Marc a été violoncelliste solo de Southbank Sinfonia à Londres, lors de sa saison 2015 et violoncelle solo associé du Schleswig-Holstein Musik Festival Orchester (Allemagne). Il est appelé, à titre de violoncelliste surnuméraire, à jouer, entre autres, avec la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen (Allemagne), les Violons du Roy, ainsi que la grande majorité des orchestres québécois. Il s’est joint à l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières comme musicien permanent en 2019.

Ses performances avec orchestre incluent le Concerto no.2 en ré majeur de Haydn, le Concerto no.1 en la mineur de Saint-Saëns et plusieurs concertos de Vivaldi. Il collabore avec les pianistes Amy Zanrosso, Susanne Ruberg-Gordon et plus récemment, Carl Philippe Gionet.

Friand de diversité, Marc s’intéresse à la musique sur instruments d’époque (baroque, classique, romantique), l’improvisation et la musique pop. Outre la musique, il a un intérêt pour les chiens, l’escalade, la littérature québécoise et le tricot. Il joue un violoncelle allemand (Franz Jühling) de la fin du 19e siècle et un magnifique archet modèle Peccatte (col de cygne), fabriqué par Éric Gagné.

S'ABONNER À L'INFOLETTRE DU FESTIVAL

À UNE NOTE D'Y ÊTRE.