BIOGRAPHIE

Rihab Chaieb

Mezzo-soprano

Née en Tunisie, Rihab Chaieb a fait partie du Lindemann Young Artist Program du MET, où l’on a souligné son charme dramatique, sa clarté vocale et son timbre sensuel. Depuis qu’elle a entrepris sa carrière de pigiste, Rihab Chaieb a fait des débuts remarqués et s’est construit une renommée comme interprète du répertoire pour mezzo-soprano lyrique.

Parmi ses engagements en 2021-2022, mentionnons ses débuts à l’Opéra national de Washington dans le rôle de Dorabella (Così fan tutte), sa première interprétation du rôle de Pénélope (Il ritorno d’Ulisse in patria) lors d’une tournée européenne et d’un enregistrement. On note aussi des retours à l’Opéra National de Montpellier, dans le rôle de Maddalena (Rigoletto) et au MET, dans le rôle de Nefertiti (Akhnaten), ainsi que des débuts à l’Opéra de Palm Beach, dans le rôle-titre de Carmen.

Elle est apparue pour la première fois avec l’Orchestre symphonique de Montréal dans les Lieder eines fahrenden Gesellen de Mahler (dir. Johannes Debus) et dans une sélection d’arias de Rossini (dir. Kent Nagano), ainsi qu’avec l’Orchestre Métropoilitain et Yannick Nézet-Séguin, dans la Messe en si mineur de Bach et dans la Neuvième symphonie de Beethoven. On l’entendra cette saison avec Les Violons du Roy et Bernard Labadie dans le Requiem de Mozart, avec l’Orchestre symphonique de Toronto (dir. Gustavo Gimeno) dans le Messie de Haendel et dans la « Neuvième » de Beethoven. Elle chantera dans cette dernière œuvre au Carnagie Hall avec l’Orchestre de Philadelphie (dir. Yannick Nézet-Séguin).

Bénéficiaire de plusieurs bourses importantes, Rihab Chaieb a aussi décroché le troisième prix du concours Operalia 2018 et en remporté le Concours vocal international Gerda Lissner en 2016. Elle a également obtenu des prix aux Auditions du Conseil national du MET et au Concours de la Fondation George London en 2018.