BIOGRAPHIE

Rodrigo Carreto

Le ténor portugais Rodrigo Carreto a été choisi pour la 11e édition du Jardin des Voix, ce qui lui permet, pour la saison 2023-24, d’entreprendre avec Les Arts Florissant, William Christie et Paul Agnew, une tournée à travers l’Europe, les États-Unis et le Canada. En 2021, il a été accepté parmi les « Bach Young Soloists » du Collegium Vocale de Gant sous la direction de Phillippe Herreweghe, avec qui il se produit depuis la saison 2021-22 dans de nombreuses tournées et concerts. Carreto a reçu le troisième prix de L’American Music Talent Competition de 2021.

Sa grande polyvalence permet à Rodrigo Carreto de chanter un vaste répertoire allant du baroque au XXIe siècle. Il a principalement chanté les rôles d’évangélistes dans les Passions de J. S. Bach, interprété le répertoire de haute-contre du baroque français ainsi que les cycles de lieder allemands romantiques et d’autres œuvres majeures comme le Requiem et la Messe en ut mineur de Mozart, La Création de Haydn, Paulus et Lauda Sion de F. Mendelssohn, la Messe de Sainte-Cécile de Gounod, l’Oratorio de Noël de Saint-Saëns et la Cantata Misericordium de B. Britten. Il se produit régulièrement en tant que soliste avec l’Orchestre baroque Cappricio et La Chapelle Ancienne. En 2019, il a participé à la première moderne du Te Deum de Giuseppe Totti avec l’Orchestre symphonique portugais et le chœur du Teatro Nacional de S. Carlos. En 2021, à Lisbonne, avec Os Músicos do Tejo, Rodrigo a chanté dans la cantate Pyrame et Thisbé de Louis-Nicolas Clérambault. En mars 2020, il est invité à la classe de maître de l’Académie internationale Bach de Stuttgart où il interprète, entre autres, la cantate Klagt, Kinder, klagt es aller Welt BWV 244a avec l’ensemble JSB sous la direction de Hans-Christoph Rademann.

Rodrigo Carreto fait partie du bassin de chanteurs du Schweizer Vokalconsort et s’est régulièrement produit avec La Capella Nacional de Catalogne, la J. S. Bach-Stiftung, l’orchestre baroque La Cetra, le Chœur de chambre de Namur, La Grande Chapelle et le Chœur Gulbenkian. Il a aussi participé à divers projets avec Ton Koopman, Gustavo Dudamel, David Afkham, John Nelson et Alain Altinoglu.

À l’opéra, Rodrigo Carreto a notamment chanté les rôles de Spoletta (Tosca), à l’OperaFest 2020 de Lisbonne avec l’ensemble MPMP, Belfiore dans La Fausse Jardinière de Mozart, sous la direction de Johannes Schlaefli et Annette Uhlen, au Theater der Künste Gessnerallee de Zürich, en mai 2021. En décembre de la même année, il a interprété à Lisbonne et enregistré le rôle de D. Fuas dans Guerras do Alecrim e da Manjerona.

Rodrigo Carreto a une grande expérience des concerts et des festivals en Europe et ailleurs, que ce soit au Portugal, en Suisse, en Belgique, en France, en Allemagne, en Autriche, en Pologne, aux Pays-Bas, en Espagne et en Chine. Il s’est produit sur des scènes aussi prestigieuses que celles de la Philharmonie de Berlin, de l’Elbphilharmonie, de la Philharmonie de Paris, de l’Auditorium national de musique de Madrid et du Concertgebouw d’Amsterdam.

Après avoir obtenu son diplôme de direction de chœur et de théorie musicale à l’École supérieure de musique de Lisbonne, sa ville natale, et étudié le chant avec Joana Nascimento, Rodrigo s’est installé en Suisse où il a complété un master avec distinction en chant, sous la direction de Scot Weir. Il poursuit actuellement son développement musical et technique et profite des conseils du baryton britannique Peter Harvey et du ténor américain Andrew Owens. Rodrigo a participé à des ateliers et à des classes de maître avec des chanteurs de renommée internationale tels que Barbara Hannigan, Robert Murray, Dame Emma Kirkby, Margreet Honig, Peter Kooij, Yvonne Naef, Jill Feldman, Geert Smits et Lothar Odinius.