BIOGRAPHIE

SeokJong Baek

SeokJong Baek ne cesse d’attirer l’attention depuis ses débuts au Royal Opera House dans une nouvelle production de Richard Jones de Samson et Dalila de Saint-Saëns où il personnifiait Samson. Il s’est rapidement taillé une place comme artiste de premier plan, loué pour son saisissant lirico-spinto et sa technique raffinée.

Son interprétation acclamée de Samson marquait aussi ses débuts de ténor professionnel, après avoir chanté dans la tessiture vocale de baryton durant la pandémie de Covid-19. Comme baryton, il a été Adler Fellow et membre du programme Merola à l’Opéra de San Francisco. Auparavant, il avait été artiste résident de l’Opéra lyrique de Kansas City et étudiant de l’École de musique de Manhattan.

En 2023-24, Baek interprétera pour la première fois plusieurs rôles dans des maisons d’opéra d’Europe et des États-Unis. Mentionnons des débuts très attendus au Metropolitan Opera de New York dans le rôle d’Ismaël (Nabucco) et celui de Calaf (Turandot). Il sera Pinkerton (Madama Butterfly) au Royal Opera House et à nouveau Calaf au Teatro San Carlo et participera au Requiem de Verdi avec l’Académie nationale de Sainte-Cécile (Rome), sous la direction de Sir Antonio Pappano.

Récemment, il a défendu les rôles de Cavaradossi (Tosca), à l’Opéra de l’Arizona, de Turiddu (Chevalerie campagnarde) et de Radamès (Aida), au Royal Opera House, avant d’interpréter ce même rôle en concert, aux côtés d’Elīna Garanča, avec l’Orchestre philharmonique de Grande-Canarie, sous la direction de Karel Mark Chichon.